Isabelle JUPPÉ

Isabelle

Juppé

Groupe Lagardère

Directrice déléguée au développement durable

Pourquoi êtes-vous juré ?

Lorsqu’Hatier m’a fait cette proposition pour le Tremplin Prépabac,  je l’ai acceptée avec beaucoup d’enthousiasme. Elle me semblait d’abord en harmonie avec mon rôle  au sein du groupe Lagardère, centré sur ce que l’on appelle la Responsabilité Sociale de l’Entreprise, et notamment sur l’une de nos missions qui consiste à « accompagner les jeunes talents ». Le Tremplin Prépabac est tout à fait dans l’esprit de cette mission.  J’ai aussi saisi cette opportunité parce qu’il n’y a rien de plus stimulant que de dialoguer avec de  jeunes étudiants, passionnés, qui nous font partager leur rêve d’avenir.

Qu'est-ce qu'un bon projet

Un bon projet, c’est un projet qui conjugue de manière à peu près équilibrée la part de folie et la part de réalisme. C’est avant tout un projet de passion, dans lequel le (ou la) jeune étudiant est personnellement investi et motivé, depuis longtemps parfois, et qui répond souvent à un idéalisme ou au développement d’un talent particulier, (notamment pour les métiers artistiques ) ou encore à un engagement pour telle ou telle cause sociale ou humaniste.  Mais c’est aussi un projet bien construit, dans toutes ses composantes, avec une vision claire du but recherché mais aussi du chemin précis pour y parvenir.

Quel était votre projet à 17 ans ?

Je n’avais pas un rêve particulier mais j’avais de multiples projets en tête car je m’intéressais à beaucoup de choses : je voulais en même temps devenir avocate, journaliste, interprète dans des grandes conférences, archéologue en Grèce et en Egypte, musicologue…et même religieuse dans mes moments mystiques ! Mais à l’époque, il n’y avait pas autant de filières et d’options possibles, notamment tous ces masters et tous ces  échanges à l’étranger que l’on propose aujourd’hui aux étudiants. Finalement, j’ai fait des études de droit/sciences politiques et j’ai  commencé  ma carrière comme  journaliste...