Visuel
Catégorie

Art et Culture

Lorena D.

Médiatrice culturelle : transmettre, partager à travers le monde... Ce projet, une réelle ambition !

Présentation

Étant étudiante de dernière année dans mon lycée, je suis en pleine préparation vers ma prochaine année scolaire. Depuis longtemps, j'ai gardé en moi la même ambition : devenir médiatrice culturelle. Aimant profondément l'histoire des pays du Moyen-Orient, je suis passionné le côté artistique des terres de l'Asie du Sud-Est. Le pays du matin calme (la Corée du Sud) et le pays du soleil levant (le Japon) sont les deux pays qui m'attirent le plus. La langue coréenne, le hangeul, j'aime la parler, l'entendre, l'écouter, la comprendre, tout comme ma langue maternelle, le français. De plus, déterminée et pleines d'espoir, je souhaite avant tout de pouvoir améliorer les relations entre les pays du Sud-est et mon pays, la France grâce à mes connaissances linguistiques que j'aimerais vraiment acquérir grâce à votre aide financière très généreuse. 

J'en dis plus sur mon projet

Être médiatrice culturelle c'est devenir l'intermédiaire entre les médias, le public etc... J'ai toujours voulu propager la culture asiatique car il y a bien longtemps, quant j'n'étais qu'encore qu'une jeune fillette, les gens autour de moi avaient une image très négative des pays de l'Asie du Sud-Est...ils ne voyaient jamais ce côté positive que ces pays ont. Mais aujourd'hui, je vois, j'observe les gens et je suis contente de voir que leur vision ont changé grâce à la propagation culturelle des pays asiatiques. C'est pourquoi je souhaiterais faire parti des gens qui ont le pouvoir d'étendre leur culture, de montrer qui sont ces terres asiatiques car je ne veux pas que ces pays tombent dans l'oubli comme de nombreux autres pays défavorisés à travers le monde.  

Quel parcours j'envisage de faire ?

J'envisage alors de faire une licence LLCER en Anglais- Coréen pendant 3 ans avant d'enchaîner avec un master dans tout ce qui est médias, communication, culturelle, l'histoire et plus encore... 

Pourquoi ai-je besoin de cette bourse ?

J'ai réellement besoin de cette bourse car sans celle-ci je ne pourrais jamais accomplir ce projet très désiré. De plus, cela évitera à mes parents de commencer à payer mes études malgré nos sérieux problèmes d'argents. 

Pourquoi ce projet ?

En réalité, je ne le sais pas moi-même, j'aime ce projet, il est en moi depuis très longtemps. Désormais je souhaite qu'il ne me quitte pas. À vrai dire, ce projet de devenir médiatrice culturelle est un vrai challenge, j'aimerais tellement rapprocher la culture coréenne avec notre culture française. J'aimerais vraiment montrer à de nombreuses personnes ce qu'est le coréen, leur philosophie, ce qu'à construit le pays jusqu'à aujourd'hui, car c'est très important pour moi de toucher chaque individu sur ce que je chérie le plus de nos jours. 

Depuis combien de temps est né ce projet ?

Depuis très très longtemps en réalité... Depuis toute petite, j'ai toujours été attirée par l'art asiatique, leur culture, je voulais tellement rapprocher ma culture française à la culture que j'admire vraiment. Leur Histoire, les événements, les conflits existants, tout me touche, je me sens concerner par ce qui se passe en Asie du Sud-Est. C'est pourquoi le projet de devenir médiatrice culturelle (anglais/coréen) est une ambition que j'ai en moi depuis maintenant des années et je ne l'abonnerais jamais. 

Que pourrais-je apporter à ce projet ?

Ce que je pourrais apporter à ce projet.. de mon point de vue, c'est ce projet qui m'apportera beaucoup. Il m'aidera à trouver mon chemin, mieux me connaître, en ayant l'opportunité de pouvoir faire ce que je souhaite profondément, je pense que je pourrais trouver la personne que je suis. Apporter quelque chose à ce projet, je ne sais pas trop, juste ma determination, ma force.

Quelles démarches ai-je déjà entreprises ?

Depuis plus d'un an j'apprends la langue coréenne, oralement j'en suis devenue très familière avec la langue et l'écrit je sais lire le hangeul (alphabet coréen), du côté de l'anglais, cela fait maintenant 10 ans que je pratique la langue et je ne m'en lasse pas du tout...