Visuel
Catégorie

Art et Culture

Florine K.

Mon rêve: inventer ce qui n'existe pas encore

Présentation

Bonjour, 

Je m'appelle Florine, je suis en première Littéraire spécialité art et j'ai pour projet d'avenir d'exercer un métier qui n'existe pas encore. Cela peut vous paraître audacieux, et peut-être même voir complètement abstrait, c'est pourquoi je l'ai désigné par sept termes distincts: Scénographe, sound-designer, artiste, compositeur, auteur, interprète et mixeur. Un vrai méli-mélo d'art et de musique, puisque, pour moi, l'un ne peut exister sans l'autre. Mon métier les rassemblerait tout deux, afin d'apporter le meilleur à tout et à chacun, et surtout, de faire évoluer le monde, recoudre toutes ses blessures. La musique et l'art ne doivent pas être aux galeries, ni aux musées, ni à but lucratif mais à la rue, aux personnes qui ont plus d'amour que de haine, et à celles qui ont trop de peine pour le connaître. 

J'en dis plus sur mon projet

Je suis déjà musicienne: je joue du piano depuis mes 5 ans, du ukulélé et chante. J'apprend la guitare, le boddram, l'occarinat. Faire de la musique c'est devenu une nécessité dans ma vie. Assembler les sons, les chercher, les collecter, les mixer, jouer avec eux, transmettre des émotions au public c'est juste magique. Et puis, je peins, je gomme, je trace et je module depuis déjà quelques années. Je suis sûre de vouloir en faire mon métier. Ecrire c'est une sorte d'échappatoire, créer des chansons, il n'y a pas plus grande satisfaction à mon goût. Je ne veux pas choisir entre ces différentes passions. J'espère que grâce à vous, à cet argent, j'y arriverai. J'arriverai à créer ce qui n'existe pas encore vraiment. Je veux créer mes oeuvres, les moduler, les accompagner de mes sons que j'aurais moi-même enregistrés (des sons de la nature ou de la ville, de la Terre), d'une musique, les disposer, les organiser, les mettre en scène et qu'elles prennent vie la nuit, qu'elles fassent trembler les foules. J'y conjuguerai toutes les langues, toutes les cultures, les couleurs. Toutes mes rencontres, tout le savoir de la Terre et des Hommes. Je ferais le tour du monde et ne rapporterai que ce qu'il y a de meilleur. Oui, je rêve et je m'emporte mais ne faut-il pas être un peu fou pour accomplir de grandes choses ?

 

Quel parcours j'envisage de faire ?

Actuellement, je me trouve en première littéraire spécialité art plastique au lycée de Guebwiller (une ville alsacienne plutôt tranquille). J'espère pouvoir me rendre à Paris, afin de faire des études de scénographie, car c'est ce qui s'approche le plus de mon projet. Pour y arriver, je voudrai faire une DN MADE à l'école Duperré puis entrer à l'ENSAD et réussir à passer le diplôme de 5 ans (grade master) axé sur le domaine qui m'intéresse. J'aimerai faire de nombreux échanges et partir à l'aventure: découvrir de nouvelles cultures et rencontrer de nouvelles personnes. M'enrichir personnellement et concentrer tout ce savoir dans mes oeuvres en faisant de nombreuses collaborations avec des artistes du monde entier.

J'aimerai aussi pouvoir me produire indépendemment de tout grand studio commercial. Qu'importe si cela commence dans les bars où les verres s'entrechoquent et couvrent jusqu'au son des instruments. Il faut bien commencer quelque part. 

Pourquoi ai-je besoin de cette bourse ?

 

Il me faut de l'argent pour acheter le matériel nécessaire au mixage, à l'enregistrement et à l'achat de nouveaux instruments de musiques nécessaires à mon projet. Ce matériel coûte cher et les séances en studio d'enregistrement sont trop onéreuses. 

Cet argent me servirait aussi à financer un logement sur Paris, car la vie y coûte cher pour un étudiant. 

Pourquoi ce projet ?

L'art et la musique sont les créations les plus sublimes que l'Homme a inventé, invente et inventera. S'y expriment les plus beaux messages ainsi que les plus grandes révoltes. Le désespoir et l'espoir.  Le noir, le blanc. Le blanc et le noir. Car en l'art et la musique tout s'opposera toujours pour mieux se compléter après. Et en cela, à eux deux, ils sont le chef d'oeuvre de l'humanité tout entière et probablement ce qui la sauvera.  Qui d'autres qu'eux ont le pouvoir de soulever des millions de coeurs, d'unir des milliards de foules ? Il me semble qu'aujourd'hui, plus que jamais, nous avons besoin d'eux. Sur les trottoires, les cannivaux, les caves, les greniers, dans les cités les plus pauvres aux palais les plus somptueux, sur l'île la plus désertique à toutes les grandes métropoles mondiales. Oui, nous avons besoin d'eux. Qui d'autres que des véritables artistes libres et engagés ont le pouvoir de porter l'art et la musique à chacun ? Qui d'autre qu'eux-même peuvent apporter paix et amour en réponse à la guerre, à la violence ou encore à l'injustice politique? 

Je veux faire partit de ceux qui changeront le monde. Non pas pour voir mon nom inscrit dans un manuel d'histoire mais pour les générations suivantes, l'actuel et les précédentes, pour l'avenir de l'humanité tout entière, pour la nature, les animaux. Notre planète. En chacun de nous se cache une flamme qui n'attend que de vibrer. Ce projet là, c'est le projet de tout une vie car nulle autre perspective ne fait et ne fera battre mon coeur et mon âme que celle-ci tant qu'elle ne sera pas menée à bien. 

Depuis combien de temps est né ce projet ?

Jouer de la musique, et ne pas vouloir m'en séparer c'est une évidence depuis mes cinq ans. Pour ce qui concerne l'art, je n'ai découvert cette passion que au collège, depuis la 5ème lorsque j'ai commencé à m'intéresser à l'architecture d'intérieure. Ce n'est qu'en seconde que j'ai remis ce choix d'orientation en question. Jusque là, il avait toujours été évident qu'un jour je devrai choisir entre musique et art. C'était absurde de penser ainsi. La musique ne fait-elle pas partit de ce vaste monde que l'Art? J'ai donc réétudié tout les champs du possible et je me suis vite aperçue que la plupart des métiers les séparaient. Musicienne ou artiste. Artiste ou musicienne. Cela ne me convenait pas. J'ai donc décidé que j'inventerai un nouveau métier qui en mêlerait sept autres: scénographe, sound-designer, artiste, compositeur, auteur, interprète et mixeur. 

Que pourrais-je apporter à ce projet ?

Que pourrais-je apporter au projet? Mes expériences personnelles que j'ai vécu et que je vivrai, mon recul au fur et à mesures des années et des rencontres me feront certainement renouveler mes démarches, reconsidérer des choses que je tenais pour acquises. Ce projet donc, ne vieillira jamais, se renouvellera sans cesse, en tout cas, je l'espère. Je ferai en sorte d'y donner le meilleure de moi-même et d'y représenter le meilleur des autres. Je ne sais que dire d'autre si ce n'est que j'espère de tout mon coeur avoir su retenir votre intention. 

 

Quelles démarches ai-je déjà entreprises ?

J'ai déjà effectué deux stages dans une agence d'architecture, à Strasbourg. Cela m'a donné l'opportunité d'utiliser différents logiciels de modélisation 3D, de manier de  divers matériaux, d'élargir mes connaissances (à l'aide d'échentillons variés), d'observer et de comprendre les différentes étapes nécessaires à l'agencement de l'espace (lumières, techniques, structures etc), ainsi que de me rendre à de nombreuses reprises sur un chantier et d'y rencontrer différents corps de métiers. 

Plus tard, durant l'été, j'ai participé à un "camps rock" où j'ai pu jouer et chanter, pour la première fois, sur une scène à ciel ouvert. Mais aussi dans la rue ! Une expérience inoubliable puisque, lors de celle-ci, nous nous exposons ouvertement aux regards, aux jugements et aux réactions imprévisibles des passants. Il faut savoir garder son calme quoiqu'il arrive, continuer à jouer et oser aller au devant des gens, s'imposer en quelque sorte. 

J'ai aussi participé à un workshop à la HEAR durant lequel j'ai acquis de nouvelles techniques de collages et de dessins et ai pu échanger avec d'autres artistes. 

Depuis un an et demi déjà, je compose mes mélodies et crée mes propres textes que j'accompagne au piano ou au ukulélé. Pour l'instant je n'ai que 17 chansons achevées dont 3 ou 4 à retravailler. 

Etant en spécialité et en option Art Plastique, j'accompagne d'ailleurs, souvent, mes projets avec des bandes-sons crées à l'aide de Garage Band où je peux mêler piano, synthé, voix, divers cordes et percussions. Toutefois, le logiciel possède quelques limites, et ne peut qu'être utilisé de façon irrégulière... 

Je m'exerce à la photographie, travaille le dessin d'observation, peint, sculpte, m'intéresse au design et à toutes formes d'art, et, ai soif d'apprendre. Lorsqu'il m'est donnée la possibilité de découvrir quelque chose de nouveau (une technique, un nouveau concept), je la saisie. 

Je fais en sorte que chacun de mes travaux d'art plastiques soient autonomes. C'est-à-dire qu'il ne sont pas dépendant de la lumière d'une pièce puisqu'il possède, chacun, une source lumineuse qui les met en valeur dans l'obscurité.