Visuel
Catégorie

Économie et finance

Kelly M.

Mon projet ? Devenir directrice financière à Séoul !

Présentation

Je souhaiterai devenir directrice financière, c’est-à-dire superviser la gestion financière de toute une entreprise, en Corée du Sud. J’ai choisi ce pays car il s’est développé très rapidement pendant un demi siècle, et il occupe une place de plus en plus importante.

 

J'en dis plus sur mon projet

Directrice financière à Séoul est l’occasion pour moi de travailler dans l’une des villes les plus développés au monde. Séoul est une ville très attractive et dynamique où il est de plus en plus intéressant d’investir de nos jours. Mon but est de favoriser les échanges avec Corée du Sud (voire l’Asie) et la France (avec par exemple la fusion d’entreprise). Afin de devenir directrice financière, je compte petit à petit, gravir les échelons afin de décrocher ce poste en effectuant avant tout une formation en France et en Corée du Sud. Mon projet est donc d’être directrice financière à Séoul (si possible) et de faire naître et prospérer de nouvelles entreprises franco-coréene afin de créer des emplois pour les générations futures. 

Quel parcours j'envisage de faire ?

J’envisage de faire une licence économie et gestion avec le parcours langues renforcées avec l’anglais et le coréen dans l’université Paris 13. J’ai l’intention de développer de solides connaissances sur l’économie, la gestion, l’anglais et le coréen afin qu’à partir de ma troisième année de licence, j’effectue un échange universitaire lors du premier semestre  à Séoul National University (si possible.) Après ma troisième année de licence, j’envisage de faire un master Comptabilité Contrôle et Audit au sein de la même université (Paris 13) pour de nouveau effectuer un semestre à SNU. À la fin de mon master, je postulerai dans plusieurs entreprises à Séoul voire la Corée du Sud, afin de me faire une place et exceller petit à petit. 

Pourquoi ai-je besoin de cette bourse ?

J’ai besoin de cette bourse afin de financer plusieurs voyages en Corée du Sud car se rendre sur un territoire de manière autonome est selon moi, le meilleur moyen de développer et améliorer son autonomie linguistique. J’ai l’intention de faire au minimum deux voyages par an dans le but de disposer d’un bagage culturel très vaste et posséder des connaissances approfondie du territoire (visiter des entreprises, faire des stages, découvrir la culture locale). La bourse me permettrait  de financer le logement et les billets d’avions. Ainsi, cette bourse serait d’une part, le parfait tremplin pour m’aider à me familiariser avec ce pays que j’admire tant et d’une autre part avoir plus d’accessibilité sur mon projet final.

Pourquoi ce projet ?

C'est vrai n'est pas le plus original dans un premier temps, certes, mais il est très important pour moi et me tient à coeur. La finance est au coeur de notre vie et de notre économie. Selon moi, étudier à l'étranger est un atout, cela n'apporte que du positif : de la culture, des nouvelles bases qui divergent de la France. Cela pourrait non seulement m'aider sur le territoire métropolitain mais aussi sur le territoire Sud-coréen. Sans cesse, je cherche à aller plus loin, approfondir, innover, et me démarquer des autres. Ce métier est un métier de responsabilité, qui est centré sur la finance. Superviser une équipe est un challenge qui requiert beaucoup d'écoute, d'attention et rigueur, et je suis motivé pour y faire face ! 

Depuis combien de temps est né ce projet ?

Ce projet est née depuis peu. Depuis mon arrivé en première, je savais que je voulais travailler plus tard dans la finance, mais je n'avais pas vraiment de "métier idéal". En début de mon année de terminale, j'ai effectué de manière autonome de nombreuses recherches, et le développement de la Corée du Sud m'a beaucoup plus. A partir de cet instant, je me suis aperçu que le développement de ce pays, dont on parle très peu selon moi, pourrait être très intéressant. Donc j’ai cherché de nombreux métiers dans la finance. Pour devenir directrice financière, il faut gravir les échelons (passer par différents métiers) avant de l’être. Il faut acquérir beaucoup d’expérience avant d'accéder à ce poste. Voilà ce qui me motive d’avantage. 

Que pourrais-je apporter à ce projet ?

Mon but est de montrer dans un premier temps, que malgré le fait que les écoles de commerce sont reconnues pour leurs insertion de leurs étudiants sur les métiers de la finance, on peut très bien travailler dans la finance (notamment être directrice financière) à l’aide d’une très bonne université et d’un très bon master. Je veux montrer également qu’à partir du moment où l’on a un objectif, un projet, si l’on se donne les moyens de l’atteindre, tout est possible. De plus, en tant qu’étudiante, je veux montrer qu’une femme peut également aller très loin, car très peu de femme sont directrice financière. Je veux aller au bout du monde, sortir de l’ordinaire et chercher l’inaccessible. 

Quelles démarches ai-je déjà entreprises ?

J’ai trouvé une fac qui me permet d’avoir dans un premier temps un accès direct sur Séoul. De plus, le choix du master au sein de la même université me permettrait d’étudier directement la finance à l’étranger (à l’aide des séjours universitaires). J’ai entamé de nombreuses recherches notamment dans les livres, concernant mon projet. J’ai recherché les entreprises présentes en Corée du Sud également, afin d’avoir un aperçu sur le nombre d’entreprises qui sont sur place, et à qui j’aimerais poser de nombreuses questions. Avant tout, l’enthousiasme de mon projet s’est également traduit par l’apprentissage autonome du coréen. Cet apprentissage me permet d’avoir les bases du coréen, et être pleinement investi sur mon projet.