Visuel
image_projet
Catégorie
sciences

Sciences / Médecine / Recherche

Emilie N.

Une société haute en couleurs ! Être un médecin sur roulettes...

Présentation

J'aimerais tenter médecine... Depuis ma plus tendre enfance je suis atteinte d'un handicap moteur. J'ai donc, fréquenté beaucoup de professionnels de la santé. Rendre ce que l'on m'a donné est comme une évidence.

J'en dis plus sur mon projet

Fréquentant le milieu médical depuis ma plus tendre enfance, j’ai très tôt souhaité m’exprimer sur les diagnostiques qui étaient posés. Plongée dans ce milieu depuis toujours, c’est tout naturellement que j’ai décidé de m’orienter vers des études de médecine. Plus particulièrement la médecine militaire avec une attirance pour la radiologie. Vous penserez sans doute que les terrains de conflits ne sont pas accessibles pour une personne en fauteuil et je vous rejoins sur ce point. C’est pourquoi j’aimerais être affecté dans un hôpital militaire. Alors ai-je vraiment besoin de répondre à des normes physiques ?

Quel parcours j'envisage de faire ?

Actuellement en terminale, j'envisage dès l'année prochaine de faire une année de mise à niveau. Ou bien, si les réponses « Parcoursup » sont favorables, intégrer la première année communes aux études de santé. Afin de me donner toutes les chances de réussir, je suivrai en parallèle une préparation privée qui entraîne les étudiants aux QCM proposés lors du concours. Après l’obtention de celui-ci, j’aimerai en quatrième année me présenter au concours de l’école de la santé des armées (ESA), à la condition que la réglementation ait évolué et rende accessible ce concours aux personnes handicapées.

Pourquoi ai-je besoin de cette bourse ?

Être étudiant a un coût, mais plus encore dans ma situation. Même si des dispositions existent pour l’accompagnement des personnes à mobilités réduites, cela reste insuffisant pour me permettre de disposer d’une aide à domicile pour me soulager dans les tâches domestiques et ainsi me consacrer entièrement à mes études. Au-delà de cette dépense, les écoles privées qui proposent des programmes d’entrainement pratiquent des tarifs élevés. L’ensemble de ses dépenses ainsi qu’un logement adapté pourrait être en partie couvert par cette bourse.

Pourquoi ce projet ?

Le parcours d’un élève en situation de handicap reste un combat. En permanence il faut convaincre, justifier de nos choix devant des commissions médicales, scolaires... J’ai toujours refusé que l’on m’impose un choix dicté par l’argument du handicap. Par chance j’ai aussi fait de merveilleuses rencontres entre autre au sein du milieu médical et l’expérience de ces échanges de qualité a construit ma réflexion sur mon avenir. Donner à d’autres ce que j’avais reçu. Ce qui m’attire dans une carrière de médecin dans l’armée c’est l’aspect médecine extrême et engagement pour son pays.

Depuis combien de temps est né ce projet ?

La médecine et plus précisément la radiologie font partie de mon quotidien depuis ma naissance. Les rencontres qui ont jalonnés mes différents séjours, du côté des soignants comme du côté des patients, ont enrichi ma réflexion. Au cours de l’avancé de mon parcours scolaire, j’ai été sensible à plusieurs métiers, mais je suis invariablement revenue vers le milieu médical. Le souhait de me spécialiser dans une médecine militaire et y faire carrière me vient de la découverte de la carrière militaire de mon grand-père. Les récits de ses missions et des besoins en matière de suivi médical ont précisé mon choix.

Que pourrais-je apporter à ce projet ?

Ce que je retiens de ce parcours médical et de ses fragilités, m’offre une analyse de terrain qui a développé chez moi une sensibilité, une forme de bienveillance et d’écoute de mes semblables. Il me semble que des qualités humaines sont attendues pour être un bon médecin, au de-là du savoir. J’aimerai être un médecin qui sait appréhender le côté médical mais aussi le côté humain, soigner et apporter du réconfort, garder de la disponibilité pour mes patients même dans l’urgence. Mais aussi bousculer les codes et les attendus en entrant dans la Marine Nationale avec mon handicap.

Quelles démarches ai-je déjà entreprises ?

J'ai sur la plateforme « Parcoursup » formulé plusieurs vœux pour des PACES à travers la France. Ainsi que renseigné des licences pour la santé qui donnent accès à la deuxième année de médecine (sous certaines conditions). Tant dis que, pour l'armée j'ai souhaité m'inscrire au concours de l'ESA. Celui-ci n'étant pas ouvert aux personnes handicapées, j'ai rédigé une requête au Président de la République. Celui-ci m'a répondu par l'intermédiaire de son secrétaire de cabinet qu'il était sensible à mon témoignage et aux préoccupations que j'exprimais. Ma demande a été transmise au ministère des armées pour réponse.